Colique bébé – Symptôme, causes et traitement

Colique bébé – Symptôme, causes et traitement

Votre bébé a des gaz, des coliques, et se montre irrité après les tétées. Il est possible que cela soit lié à ce que vous, la maman, mangez. Y a-t-il des aliments que vous devriez éviter ? 

Il est important de vérifier d’abord avec un professionnel de la santé que les gaz et coliques de votre bébé ne sont pas liés à une cause médicale et si vous êtes convaincue que cela vient de votre alimentation alors il est important de supprimer un aliment à la fois ou une famille d’aliments à la fois.

Qu’est-ce que les coliques ?

Les coliques du nourrisson sont très fréquentes durant les premiers mois. Elles provoquent à bébé des maux d’estomac douloureux, des cris, et une mauvaise digestion.

Si votre bébé pleure régulièrement lors des premières semaines, il se peut qu’il soit concerné.

Quels sont les signes d’une colique chez le bébé ?

Si votre bébé émet des signes d’inconfort, de gènes, des pleurs intenses et réguliers et se tortille, il se peut qu’il soit touché par une colique infantile. Bébé peut signaler aux jeunes parents ses maux de ventres en ayant un comportement inhabituel et en hurlant de douleur.

Les causes de colique pour votre bébé

Les cause des coliques chez les nouveau-nés ne sont pas claires mais semblent venir d’une immaturité de la flore intestinale.

Une allergie alimentaire peut aussi causer des coliques.

Ne suralimenter pas votre bébé, cela peut être lié à l’apparition de coliques et de constipation. Veillez aussi à ce que bébé fasse bien son rot et faite des pauses entre deux tétées ou lorsque vous l’allaiter.

Les risques des coliques pour votre nourrisson ?

En cas de complications, ou si elles sont mal soignées, les coliques peuvent avoir des conséquences futures sur l’enfant. Les problèmes abdominaux et intestinaux peuvent être plus fréquents en grandissant (gastro, digestion, intolérances…).

Que manger pendant l’allaitement pour éviter les coliques pour votre bébé

Quand vous êtes enceinte, votre corps apporte tous les nutriments de votre alimentation à votre bébé et le liquide amniotique prend toutes les saveurs de ce que vous mangez. Du coup, beaucoup de mamans peuvent éviter les soucis éventuels causés par l’alimentation en ayant tout simplement le même type de régime que durant leur grossesse puisque tout ce qu’elles mangent passent d’une certaine manière dans leur lait lorsqu’elles vont digérer.

Par exemple, si vous mangez souvent des plats épicés, évitez-les complètement et voyez si cela fait une différence.

Si vous consommez beaucoup de lait de vache et de produits laitiers en général, supprimez-les totalement et voyez si cela a un effet positif sur le confort digestif de votre bébé. Parfois on ne voit une vraie différence qu’après une semaine voire 10 jours d’éviction complète.

Souvent, les problèmes de gaz et de rots sont étroitement liés à la manière dont le bébé prend le sein. Si la mise au sein est optimale, que votre bébé ne présente aucun problème de succion, et qu’il ne s’agite pas outre mesure, l’air ingéré est minimal, évitant ainsi les petites bulles d’air qui créent des spasmes au niveau du tract digestif de votre bébé.

Il faut savoir aussi que son système digestif est très immature jusqu’à 3 mois. Le processus d’assimilation et d’élimination est encore complexe pour votre bébé mais votre lait va l’aider à maturer.

Pour améliorer le bien-être de votre bébé, le portage en écharpe en position verticale ainsi que les massages quotidiens de son ventre avec une huile végétale ont fait leurs preuves.

Les alitements pendant l’allaitement

Il n’y a pas de restrictions particulières à avoir lorsque vous allaitez sauf s’il y a une histoire familiale d’allergies ou d’intolérances alimentaires, il vaudra mieux dans ce cas éviter les aliments coupables.

Tous les aliments crus comme les sushi, sashimi, les crustacés, les poissons fumés, le steak tartare ou autres viandes crues, certaines charcuteries et les fromages à pâte molle au lait cru… que vous ne pouviez pas manger durant votre grossesse à cause des risques de listériose et de toxoplasmose, sont maintenant tout à fait possibles durant l’allaitement.

Le principe de base est d’observer les réactions de votre bébé en sachant que cela prend environ 6h pour que votre lait contienne des molécules transformées de ce que vous avez mangé.

Il est important de signaler que plus vous consommerez un aliment en grande quantité, plus il y aura de risque de réaction négative chez votre bébé. Tout est dans la modération, l’équilibre et le bon sens.

Comment soulager les coliques de votre bébé ?

Ces recommandations peuvent soulager bébé ainsi que les jeunes parents inquiet. Consulter votre pédiatre pour qu’il recommande des gestes simples pour soulager votre bébé. Un massage sur l’abdomen de bébé peut soulager les douleurs, apaiser son mal de ventre et aider à la digestion. Calmez votre enfant en le portant et en le berçant dans un environnement calme.

Il existe également des produits naturels a base de plantes qui peuvent soulager bébé, vous pouvez demander conseil à votre pédiatre ou pharmacie. Une bouillotte peut également soulager votre enfant.

Quand consulter votre médecin si votre bébé a des coliques ?

Consultez votre médecin si les pleurs de bébé ne diminuent pas ou qu’il ne semble pas se calmer. Si votre bébé a de la fièvre, des diarrhées, trop de reflux ou du sang dans les selles consultez immédiatement.

Si les solutions citées au-dessus ne fonctionnent pas, un traitement médical peut être mis en place.

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Merci pour votre inscription