Les 1000 premiers jours

Les 1000 premiers jours

Avez-vous déjà entendu parler des « 1000 premiers jours » ? D’où vient ce concept, de quoi s’agit-il ? Quelle est la place de l’allaitement durant cette période ?

C’est officiellement en 2010 que l’UNICEF * a lancé ce concept des « 1000 premiers jours » soulignant l’importance à accorder à la période allant de la conception comprenant les 270 jours de gestation aux deux ans de vie de l’enfant (730 jours). Il s’agit non seulement de lutter contre la malnutrition mais aussi d’optimiser la santé globale c’est-à-dire physique, mentale, émotionnelle et cognitive.

« Manger, jouer, aimer » sont les mots clés d’une campagne de l’UNICEF dont la mission est de protéger les enfants, éduquer les parents, et agir auprès des pouvoirs publics pour le bien-être des familles et le respect de leurs droits.

Depuis quelques années, suite à d’étonnantes découvertes dans le domaine des neurosciences, les grandes instances de santé nationales et internationales mettent en œuvre des programmes pour montrer leur engagement en faveur de la santé du jeune enfant et notamment du développement optimal de son cerveau, afin de réduire les inégalités sociales, et cela commence dès la conception. De plus, vu l’incidence croissante des maladies non- transmissibles comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, l’obésité, les cancers, les maladies auto-immunes, dégénératives, les allergies, qui font de plus en plus de ravages dans les sociétés occidentales, priorité est donnée à la prévention et la promotion de la santé. Là-encore cela commence in-utéro et se poursuit durant la petite enfance. Un bon départ dans la vie diminue les risques de développer de telles maladies.

Un bon accompagnement des familles est primordial pour la réussite de ce programme de santé publique. Tous les acteurs de la périnatalité devraient être mobilisés avec un travail en réseau pour permettre au plus grand nombre de parents d’avoir accès à des informations fiables et être guidés pour améliorer leur santé et celle de leur famille.

 

1. Comment enrichir votre propre capital santé pour la santé de votre bébé ?

Si vous envisagez de fonder une famille ou si vous êtes déjà au tout début de votre grossesse, le fait de porter votre attention sur votre mode de vie et de l’améliorer est un premier cadeau que vous offrez à votre futur bébé. La qualité de votre placenta n’en sera que meilleure.

  • En effet, tout agent toxique est à bannir : l’alcool, le tabac, les drogues. L’eau que vous buvez et l’air que vous respirez devraient être le moins pollués possible (difficile dans les grandes métropoles, je vous l’accorde mais il est toujours possible de minimiser votre exposition aux microparticules nocives). Attention également à l’automédication et aux plantes, demandez toujours l’avis d’une personne compétente (votre médecin, sage-femme ou naturopathe)
  • Votre alimentation devrait être variée, riche en micronutriments et bien équilibrée avec un rapport adapté en protéines, glucides et lipides. Privilégiez les fruits et les légumes (bien lavés), attention durant la grossesse à ne pas consommer de produits au lait cru, de charcuterie artisanale, de viande crue ou peu cuite, de poisson cru et de fruits de mer à cause des risques de listériose et de toxoplasmose , minimisez les sucres raffinés, ennemis de vos intestins et pensez à varier les huiles de cuisine pour un bon rapport en Omégas 3-6-9. Si vous n’avez pas beaucoup d’appétit durant votre grossesse pensez aux compléments alimentaires adaptés à votre état. Si vous êtes végane, n’oubliez pas de vous supplémenter en vitamine B12. Comme le disait si bien Hippocrate considéré comme le père de la médecine moderne, il y a des milliers d’années « Que ton aliment soit ta seule médecine ! »
  • L’activité physique favorise également un bon développement de votre bébé in-utéro et un sommeil de bonne qualité améliore votre métabolisme
  • Le stress au travail ou à la maison devrait être réduit au minimum quitte à vous faire aider par une personne extérieure qui saura vous écouter et vous guider pour gérer les sources de mal-être psychologique.

 

2. Comment optimiser les conditions de naissance et l’accueil de votre nouveau-né ?

  • Vous avez le droit de faire part à votre obstétricien ou à l’équipe de la maternité où vous avez prévu d’accoucher, de vos souhaits en terme d’accouchement et des premiers moments que vous passerez avec votre bébé. Vous pouvez rédiger votre projet de naissance après vous être renseignée sur les protocoles usuels que vous pourrez questionner. Les professionnels commencent à être plus réceptifs à ce genre d’initiative. L’idée est de favoriser le dialogue pour éviter les frustrations.
  • Votre bébé dès sa naissance devrait être posé en contact peau à peau sur votre corps ou sur celui de son papa si vous n’êtes pas en mesure de le tenir dans vos bras. Les bienfaits de ce premier contact sont indéniables. C’est la meilleure transition après le stress de la naissance. Voir à ce propos notre article dédié : La magie du peau à peau
  • On devrait vous laisser le temps de faire connaissance avec votre bébé et de le laisser chercher le sein pour la tétée de bienvenue, c’est une expérience unique. Voir à ce propos notre article dédié : La première tétée de bébé
  • Sauf en cas d’urgence médicale vitale, votre bébé ne devrait pas être séparé de vous. Cette proximité renforce le lien qui vous unit et favorise le maternage qui vous incite à protéger votre petit.

 
3. Pourquoi choisir l’allaitement maternel ?

  • Toutes les instances de santé (ex : OMS, HAS..) se sont basées sur de nombreuses études scientifiques à échelle mondiale pour recommander un allaitement exclusif durant les 6 premiers mois de vie puis l’introduction d’une nourriture solide en parallèle à la poursuite de l’allaitement jusqu’aux deux ans (ou plus) de l’enfant. Voir à ce propos quelques-uns de nos articles dédiés comme les 5 bonnes raisons pour continuer l’allaitement après 3 mois.
  • L’allaitement maternel qui, rappelons-le, est la norme biologique de l’alimentation d’un petit être humain, présente de nombreux bénéfices santé à courts, moyens et longs termes, optimisant le développement du système immunitaire et diminuant considérablement les risques de développer certaines pathologies. Aucune préparation industrielle ne peut répliquer la complexité du lait maternel qui est un fluide vivant et changeant puisqu’il s’adapte aux besoins du bébé en fonction de son âge, de son environnement et de son état de santé. Voir à ce propos notre article dédié : Les bienfaits de l’allaitement.
  • La proximité et les interactions induites par le fait même d’allaiter contribuent au bon développement émotionnel de votre enfant qui se sent ainsi sécurisé. Voir notre article sur l’importance du lien mère-enfant.
  • Si vous n’êtes pas encore sûre de la manière dont vous allez nourrir votre bébé à sa naissance et durant les deux années qui suivent, mieux vaut se préparer en participant à un cours alors que vous êtes encore enceinte. Voir à ce propos notre article dédié : Cours de préparation à l’allaitement. Cela vous aidera à prendre une décision éclairée et vous donnera les outils nécessaires à un bon démarrage.

 

L’allaitement maternel s’inscrit admirablement bien dans le programme de prévention et de promotion de la santé globale représenté par le concept des 1000 premiers jours car non seulement les qualités nutritionnelles du lait maternel en font un élixir de santé incontesté mais l’acte lui-même d’allaiter favorise l’attachement propice à un bon équilibre mental et émotionnel chez l’adulte en devenir.

 

UNICEF =United Nations International Children’s Emergency Fund, soit Fonds des Nations unies pour l’enfance – est une agence des Nations unies, créée en 1946. Elle est chargée, dans le monde entier, de défendre les droits des enfants, de répondre à leurs besoins essentiels et de favoriser leur plein épanouissement.

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Articles à lire

Bien débuter son allaitement dès la maternité
Bien débuter son allaitement dès la maternité

Il vaut mieux avoir eu un entretien prénatal avec une personne spécialisée en allaitement avant d’être confrontée à une pluie de conseils contradictoires durant les quelques jours que vous passerez à la maternité sinon ce sera très déstabilisant. Voici quelques conseils pour la mise en place de votre allaitement.

Lire la suite
Les premières tétées de bébé
Les premières tétées de bébé

Un bébé né à terme et en bonne santé est programmé pour téter dans les 2h qui suivent sa naissance. Le plus important est de le placer sur vous en contact peau à peau dès la naissance. Cela facilitera les débuts de votre allaitement. Durant cette première rencontre, vous pourrez le guider doucement vers le sein. 

Lire la suite
Merci pour votre inscription