Voyage et allaitement

Voyage et allaitement

Parmi les nombreux avantages que présente l’allaitement maternel, celui de la praticité est à souligner : non seulement lorsque vous sortez de chez vous avec votre bébé pour de petits déplacements mais aussi lorsque vous partez en voyage.

Nul besoin de vous charger de boite de lait infantile en poudre, de biberons, de tétines, de bouteille d’eau minérale, de chauffe-biberon, de solution de stérilisation (en cas de voyage dans des contrées où les conditions d’hygiène font défaut).

Tout est plus simple !  Et grâce aux anticorps que vous produisez constamment, votre bébé continue à être protégé quels que soient l’environnement et les personnes que vous côtoyez lors de vos déplacements.

 

Nous allons tout de même voir quelles sont les mesures particulières à prendre lorsque vous voyagez avec votre bébé dans des pays où sévissent certaines maladies graves en zones chaudes et humides (1).

Par ailleurs, si pour des raisons personnelles ou professionnelles vous deviez voyager sans votre bébé pendant quelques jours, nul besoin de sevrer votre bébé avant votre départ. En effet, le lien lacté qui vous unit peut être conservé grâce à une petite organisation préalable et quelques astuces (2).

Sachez en tout cas que tout est possible, il suffit d’être déterminée, organisée et d’avoir confiance en vous et en votre bébé !

 

1. Vous voyagez ou vous vous expatriez en zone chaude et humide AVEC votre bébé, suivez nos conseils pour l’allaitement

Outre les mesures préventives contre les piqûres de moustiques et la plus grande prudence en matière de consommation d’eau et d’aliments locaux (préférez le cuit au cru par ex), il sera important, plusieurs  semaines avant votre départ, de  vous informer sur l’état sanitaire du pays afin de mettre à jour votre calendrier vaccinal ainsi que celui de votre bébé.

Il faut savoir que certains vaccins sont obligatoires lorsque vous passez les frontières, d’autres seulement recommandés, renseignez-vous auprès des ambassades avant d’organiser votre voyage !

Un exemple: si vous devez partir dans un pays où le vaccin de la fièvre jaune est obligatoire ( certains pays d’Afrique et d’Amérique du Sud) et que votre bébé a moins de 9 mois, il vous faudra suspendre votre allaitement pendant les 15 jours qui suivent votre vaccination ! En effet c’est un des rares vaccins à pouvoir infectant et qui ne peut être administré à un jeune bébé. Par conséquent, si vous souhaitez continuer à lui donner votre lait durant ces deux semaines, vous devrez vous organiser pour constituer au préalable des stocks suffisants et maintenir votre lactation en tirant votre lait et le jeter puisqu’il sera inconsommable pour votre bébé durant cette même période.

Combien de stocks de lait maternel aurez-vous besoin de prévoir en voyage ?

Il faut savoir qu’entre 1 et 6 mois, un bébé né à terme aura besoin d’environ 800ml de lait par jour en moyenne. Si on fait le calcul sur 15 jours cela fait 12 litres de lait. Autant donc prévoir assez de temps avant la date de votre vaccination pour recueillir cette quantité. Si vous prévoyez 6 semaines, il vous faudra tirer presque 300ml par jour en plus des tétées et si vous le faites en deux mois vous n’aurez que 200ml environ à tirer par jour. Il est important d’avoir cela en tête afin de vous organiser en conséquence et comme chaque femme est différente il est difficile de vous dire combien de tirages de lait quotidiens vous devrez prévoir en plus des tétées pour atteindre vos objectifs. Rapprochez-vous d’une consultante en lactation pour vous aider à évaluer votre situation et à optimiser vos séances de tirage lorsque votre bébé ne sera pas au sein.

Comment nourrir votre bébé durant ces 15 jours de non-allaitement au sein ? et comment ne pas risquer un rejet du sein à la fin de cette période d’abstinence ?

Vous pouvez utiliser une tasse si vous êtes à l’aise, sinon pour plus de commodité le biberon. Pour cela il faudra d’abord s’assurer que votre bébé tète très efficacement au sein. De plus, il est important de bien installer votre bébé pour lui donner le biberon : il devrait être assis à 45° environ et avoir l’arrière de la tête libre de bouger. On lui propose la tétine du biberon en lui chatouillant le menton et la lèvre supérieure pour déclencher une grande ouverture de bouche (comme au sein) puis orienter la tétine vers le palais de votre bébé. Par ailleurs, le biberon devra être gardé à l’horizontal durant tout le repas et comme au sein le bébé devra pouvoir faire des pauses et non déglutir à chaque succion sans discontinu. Le flux de lait provenant du biberon devrait donc se rapprocher le plus possible du sein afin de limiter la confusion et ne pas risquer un refus graduel du sein.

Comme votre bébé sera toujours avec vous durant cette période, n’hésitez pas à lui expliquer la situation très simplement en le rassurant pour que le retour au sein se fasse tout naturellement.

2. Vous voyagez SANS votre bébé

Vous devez partir en voyage et vous serez absente de chez vous une ou plusieurs nuits ? Votre bébé ne peut pas vous accompagner et il sera gardé par son papa ou une personne de confiance ? Vous tenez à votre allaitement et vous n’avez vraiment pas envie de sevrer votre bébé, vous vous posez alors sûrement les questions suivantes :

Comment maintenir votre lactation en voyage lorsque vous êtes séparée de votre bébé ?

Quel que soit l’âge de votre bébé, il vous faudra utiliser un tire-lait ou exprimer à la main si vous êtes à l’aise avec la technique. La fréquence dépendra justement de l’âge de votre bébé et de votre confort. En effet, si votre bébé est encore très jeune et tète en moyenne 8 fois par 24h, afin de maintenir votre lactation vous devrez sans doute tirer au moins 6 fois par 24h c’est-à-dire environ toutes les 4heures en vous accordant 5 à 6h d’intervalle la nuit mais pas plus ! Soyez à l’écoute de votre corps pour éviter les engorgements. Référez-vous à ce propos à quelques passages de notre article : Anatomie des seins et physiologie de la lactation.

Si votre bébé a plus d’un an et fait de longues nuits ( et oui c’est possible !) vous n’aurez pas besoin de vous réveiller aux aurores pour tirer votre lait mais en fonction du nombre de tétées quotidiennes que votre enfant a l’habitude de faire, il sera important de vous accorder des moments de pause pour stimuler vos seins en les massant et en exprimant votre lait. Comme chaque femme est différente ainsi que la relation d’allaitement qu’elle entretient avec son enfant, il est difficile de donner un chiffre précis de pauses tire-lait à envisager ; en tout cas au minimum le matin au réveil (après une bonne douche chaude par ex et un bon massage de votre poitrine), le soir au coucher et une fois dans la journée.

NB :  En fonction des conditions de voyage (transport, logement avec frigidaire à disposition, durée) , vous pourrez peut-être conserver ce lait tiré et le rapporter chez vous dans une glacière.

A ce propos, lisez notre article sur La conservation du lait maternel.

 

Comment faire pour que votre bébé continue à recevoir votre lait durant votre absence ? et comment le lui donner ?

Avant votre départ, comme dans l’exemple donné sur le vaccin de la fièvre jaune en partie 1, il vous faudra constituer des stocks en fonction du nombre de jours d’absence.

Pour avoir un peu de marge, prévoyez un litre de lait par jour d’absence.

Pour diminuer votre stress avant le départ, il sera évidemment préférable que votre bébé se sente très à l’aise avec la personne qui le gardera et accepte facilement le biberon ou un autre mode d’alimentation sans confusion avec le sein.

Suivez pour cela la technique expliquée plus haut dans l’article.

Faites-vous accompagner par une consultante en lactation si besoin pour votre organisation personnelle et pour partir rassurée.

 

Comment revenir à l’allaitement au sein après avoir été séparée plusieurs jours de votre bébé ?

Le mieux sera de prévoir un temps privilégié pour les retrouvailles avec votre bébé.

Prenez par exemple une journée de congé si vous travaillez et que vous rentrez de voyage en milieu de semaine ou passez un weekend cocooning avec votre bébé. Cela multipliera ainsi les occasions de téter

Si votre bébé se mettait à bouder le sein, parlez-lui, expliquez-lui encore pourquoi vous avez dû partir quelque temps sans lui, rassurez-le de votre amour, multipliez les contacts physiques : portage en écharpe, bain ensemble, massage, sieste ensemble à voir notre article sur les grèves de la tétée.

 

Soyez patiente et tout rentrera dans l’ordre, les bébés ont une grande faculté d’adaptation s’ils se sentent en confiance.

Si vous en avez envie, n’hésitez pas à partager vos expériences de maman allaitante en voyage sur nos réseaux sociaux !

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Articles à lire

Conservation du lait maternel
Conservation du lait maternel

Reprise du travail, nécessité de s’absenter, laisser papa s’occuper de bébé, … pour bien des raisons la conservation du lait maternel peut se révéler très pratique. Découvrez à travers cet article les règles à suivre pour conserver et utiliser le lait maternel en toute sécurité.

Lire la suite
Choisir son tire-lait
Choisir son tire-lait

Toutes les mères allaitantes n’ont pas nécessairement besoin d’un tire-lait, mais dans certaines circonstances il peut être un allié précieux. Alors comment choisir celui qui vous conviendra le mieux ?

Lire la suite
Merci pour votre inscription