Le lait maternel, un remède contre les petits bobos du quotidien et autres maux plus graves

Le lait maternel, un remède contre les petits bobos du quotidien et autres maux plus graves

Votre lait est doté de POUVOIRS MAGIQUES. Il a des propriétés anti-infectieuses, antivirales, antiseptiques, anti-cancéreuses, cicatrisantes mais aussi hydratantes, calmantes, réparatrices et régénérantes… Découvrez les utilisations possibles du lait maternel à travers cet article.

On en parle de plus en plus dans les médias, notamment dans un très beau reportage de Arte intitulé « Le lait maternel, élixir de santé » , votre lait a des vertus médicinales prouvées. La recherche dans le domaine du cancer s’y intéresse de plus en plus ; de nouvelles études et expérimentations viennent chaque fois illustrer les qualités exceptionnelles du lait maternel.

En effet, outre les propriétés nutritionnelles et immunologiques inégalées de votre lait puisqu’il s’adapte aux besoins changeants de votre bébé en fonction de son âge, son environnement et son état de santé, le lait maternel est un fluide vivant, dynamique qui a la faculté non seulement de détruire les micro-organismes responsables de troubles de santé plus ou moins graves mais aussi de réparer et régénérer les tissus endommagés.

 

Quelles sont alors les sphères d’utilisation possibles de votre lait maternel ?

  1. Le lait maternel pour les petits soins de la Sphère cutanée :

  • Soulager les mamelons sensibles et irrités : quelques gouttes à appliquer après chaque tétée en début d’allaitement.
  • Contribuer à la cicatrisation des lésions plus ou moins profondes des mamelons : sous forme de cataplasme en imbibant une compresse préalablement découpée pour s’adapter à la zone à traiter, en la recouvrant d’un morceau de film alimentaire et en la changeant par exemple toutes les 4h ou mieux après chaque tétée.
  • Soin du cordon ombilical de votre bébé : à la place d’un produit de soin acheté en pharmacie, vous pouvez choisir de nettoyer cette zone avec une compresse et/ou un coton tige imbibé de votre lait.
  • Erythème fessier si ce n’est pas trop prononcé : même principe que pour le soin du cordon.
  • Plaque de boutons ou lésions comme par exemple en cas d’eczéma ou de psoriasis : des cataplasmes de lait maternel peuvent nettement calmer les irritations et minimiser les poussées.
  • Lésions dues à la varicelle : même principe que pour les soins du cordon.
  • Des écorchures, petites blessures, brûlures, verrues : cataplasme de lait maternel.
  • Hydrater une peau sèche : verser une tasse (ou plus) de lait maternel dans l’eau du bain. Vous pouvez même confectionner des savons à base de lait maternel, comme ceux très connus en cosmétologie à base de lait d’ânesse

Une petite astuce :

Gardez au réfrigérateur un petit pot de conservation pour lait maternel fermé hermétiquement contenant un peu de votre lait exprimé dans la journée, que vous pourrez ainsi utiliser plus facilement pour traiter tous les petits bobos du quotidien.

  1. Le lait maternel pour les petits soins de la Sphère ORL

  • Nez encombré, bouché, congestionné, rhinites : à la place du sérum physiologique, vous pouvez remplir la petite pipette de votre lait et l’administrer de la même manière. Non seulement, votre lait va nettoyer les narines mais les facteurs cicatrisants vont réparer les muqueuses et les facteurs anti-infectieux vont jouer un rôle protecteur.
  • Paupières collées, canal lacrymal bouché, conjonctivite : quelques gouttes de lait plusieurs fois par jour au coin de l’œil affecté.
  • Otite : quelques gouttes de votre lait à mettre dans les oreilles plusieurs fois par jour.
 

Les bienfaits du lait maternel pour des maladies plus graves

Dans l’avenir, de nouvelles études viendront éclairer en détail les mécanismes de protection que présente l’allaitement tant pour la femme, que pour l’enfant. A titre expérimental, on sait déjà que le lait maternel a de puissants effets sur certaines pathologies graves comme les maladies auto-immunes intestinales ; il renforce également le système immunitaire des personnes qui ont subi une transplantation d’organe ou qui suivent des traitements immunosuppresseurs..

Une équipe de chercheurs suédois a découvert dans le lait maternel une protéine ayant la capacité d’éliminer les cellules cancéreuses tout en préservant les cellules saines, contrairement à la chimiothérapie. On l’a baptisée HAMLET (Human Alpha-lactalbumine Made Lethal to Tumor cells). Cette substance, injectée à des patients souffrant d’un cancer de la vessie, a permis de réduire considérablement leurs tumeurs. Cela donne un grand espoir dans le monde scientifique de pouvoir traiter dans l’avenir d’autres cancers comme celui de l’intestin ou du col de l’utérus.

Rappelons aussi qu’il peut sauver des vies, comme le précise le slogan du lactarium d’Ile de France : « Mamans, donner votre lait peut sauver un tout-petit »

C’est important de le dire car cela valorise d’autant plus l’allaitement maternel !

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Articles à lire

Le don de lait maternel
Le don de lait maternel

Au même titre que le don de sang, le don de lait maternel est un acte solidaire et bénévole de la plus haute importance. Le lait maternel peut sauver la vie de bébés, notamment ceux nés beaucoup trop tôt. Les bébés ne pouvant être allaités par leur maman peuvent bénéficier du lait d’autres mères recueilli par un lactarium.

Lire la suite
Conservation du lait maternel
Conservation du lait maternel

Reprise du travail, nécessité de s’absenter, laisser papa s’occuper de bébé, … pour bien des raisons la conservation du lait maternel peut se révéler très pratique. Découvrez à travers cet article les règles à suivre pour conserver et utiliser le lait maternel en toute sécurité.

Lire la suite
Merci pour votre inscription