L’allaitement jour après jour : à quoi s’attendre ?

L’allaitement jour après jour : à quoi s’attendre ?

Vous vous lancez dans le beau projet de l’allaitement mais ne savez pas trop à quoi vous attendre ? Vous avez besoin de soutien pour comprendre les étapes de votre allaitement ? Découvrez notre article qui décrit l’évolution de votre allaitement jour après jour.

Comment se développe l’estomac de Bébé ?

Pendant votre grossesse, Bébé est nourri 24h sur 24 grâce au cordon ombilical qui le relie au placenta. Il ne sait alors pas ce qu’avoir faim veut dire. Juste après sa naissance, débute une période d’adaptation métabolique durant laquelle le système digestif de votre bébé se met en place. Son estomac d’abord gros comme une cerise le jour de sa naissance prendra la taille d’une noix après 3 jours. A la fin de la première semaine il aura les dimensions d’un abricot puis d’une clémentine à un mois et légèrement plus gros par la suite.

Quelles sont les différentes phases que va connaitre votre lait pendant votre allaitement ?

Le lait que vos seins ont commencé à produire en milieu de grossesse est appelé « colostrum ». Ce premier lait joue un rôle essentiel sur le plan immunologique. Il est en effet très riche en éléments protecteurs et en cellules de croissance. Dès que votre bébé commence à l’ingérer, il va venir tapisser les parois de son tube digestif pour créer une sorte de barrière de protection. Le colostrum est présent dans votre lait durant les deux premières semaines. La montée laiteuse survient autour du troisième jour après votre accouchement. Après celle-ci, votre lait est appelé « lait transitionnel ». Il évoluera pour devenir du « lait mature » autour de 4 semaines. Au fil des mois, sa proportion en glucides, protéines et lipides fluctuera pour satisfaire les besoins nutritionnels de votre bébé.

Il est important de retenir que votre lait est non seulement un aliment complet et très digeste pour votre bébé. Mais c’est aussi un fluide complexe et vivant de qualité inimitable. Il s’adapte à l’âge et l’environnement de votre nourrisson afin de lui assurer une croissance et une protection optimales.

L’OMS et le ministère de la santé préconisent un allaitement exclusif durant les six premiers mois de vie puis la poursuite de l’allaitement en parallèle à une alimentation solide jusqu’aux deux ans ou plus de l’enfant, sachant qu’un sevrage naturel a souvent lieu entre 2 et 4 ans.

 

A quoi faut-il s’attendre dans votre allaitement jour après jour ?

1. Les premières heures d’allaitement après la naissance

Votre bébé, placé en peau à peau sur vous, sera sûrement en éveil calme. Il aura ses yeux grands ouverts comme s’il voulait découvrir son nouvel univers et faire votre connaissance.

Progressivement, il cherchera à trouver le sein. S’il est dans de bonnes conditions, il pourrait même s’y accrocher tout seul ou avec un simple guidage de votre part. Il a en effet la capacité de ramper et de s’agripper si vous le placez sur le ventre en appui complet sur votre corps. Votre lait viendra en goutte à goutte et cela sera grandement suffisant vu la taille réduite de son estomac dont la capacité n’excède pas 5ml le jour de sa naissance.

Pour la première fois de sa vie, votre bébé devra coordonner sa succion, sa respiration (toute nouvelle pour lui) et sa déglutition. Alors autant commencer par de très petites quantités à ingérer ! Après cette phase d’éveil et cette première tétée de bienvenue, votre bébé plongera dans un sommeil réparateur. Un repos qu’il appréciera après les chamboulements de sa venue au monde.

2. Les premières 48h d’allaitement

Vos seins sont souples, c’est la période idéale pour vous familiariser avec les mises au sein. Celles-ci devraient se faire dès les premiers signes de votre bébé. S’il passe la plupart de son temps sur vous et non dans son petit berceau de maternité, il vous sera plus facile de communiquer avec votre bébé. Vous satisferez ainsi ses grands besoins de contact.

C’est la meilleure transition pour lui. Cela facilitera son passage du monde utérin au monde aérien. Il aura de longues plages de sommeil et des moments de tétées très rapprochées. Son estomac grossit et ses besoins augmenteront en conséquence.

3. Quand commence la montée de lait ? (généralement à J 3-4 ou plus tôt/tard selon les circonstances)

La deuxième phase de la lactation, connue comme la montée de lait, est induite grâce à l’expulsion du placenta. La montée de lait peut alors se faire. Ce phénomène physiologique est normal. Mais il peut être entravé en cas de rétention placentaire (fragments de placenta toujours présents dans votre utérus) ou en cas de grosse hémorragie ou de stress intense.

Pendant la durée de la montée de lait, vous sentirez en général une chaleur envahir vos seins qui vont devenir plus tendus. Les massages peuvent à ce moment-là vous aider ainsi que les tétées fréquentes de votre bébé. Celui-ci réclamera tout naturellement plus souvent le sein et surtout la nuit. De plus, son petit estomac grossit… Vous serez sûrement plus fragile émotionnellement, d’autant plus si vous n’avez pas pu beaucoup dormir depuis le début de votre accouchement. Votre conjoint jouera alors un rôle important de soutien afin de vous rendre plus sereine.

4. A la fin de la première semaine d’allaitement

Si tout va bien votre production lactée journalière atteindra environ 500ml (voire plus). C’est une croissance phénoménale par rapport aux 100ml des deux premiers jours !

L’estomac de votre petit a bien grossi. Il peut boire entre 45 et 60 ml par tétée. On en compte entre 8 et 12 par 24h. Il produira environ 6 couches bien mouillées et 3 à 6 selles relativement liquides et jaunes avec souvent des petits grumeaux de type moutarde à l’ancienne. L’espacement entre les tétées sera variable. Il y aura des tétées beaucoup plus rapprochées à certains moments de la journée, notamment le soir.

Vous ne devriez plus avoir les seins aussi tendus qu’à la montée laiteuse. Vous gagnerez progressivement en confiance, surtout si vous êtes bien accompagnée.

5. Les journées de pointe appelées aussi pics de croissance

Certains jours, alors que vous pensiez avoir atteint un rythme de croisière avec des tétées espacées presque régulièrement, votre bébé recommence à demander à téter frénétiquement, semblant ne jamais être rassasié. Soyez rassurée, c’est tout à fait normal !

Plus vos seins sont stimulés, plus ils produisent de lait, c’est une question d’hormone en lien avec le drainage des seins. Voir à ce sujet notre article sur la physiologie de la lactation.

Vous avez besoin d’environ 6 semaines pour que votre lactation soit bien établie. Les quantités produites à ce moment-là n’évolueront plus durant les 5 mois suivants. De jour en jour, vos efforts mis en place pour votre allaitement seront récompensés ! Ces pics arrivent souvent au cours de la deuxième ou troisième semaine de vie et à la sixième semaine, puis beaucoup plus tard, vers 3 mois.

6. Entre 3 et 6 mois d’allaitement 

L’allaitement devient plus simple de jour en jour. Votre bébé a maintenant un système digestif beaucoup plus mature. De ce fait les petits maux de ventre liés à la digestion et à l’élimination ont quasiment disparu.

Le sommeil commence également à être plus établi, moins incertain comme au premier trimestre.

La fréquence des tétées diminue, passant de 8/12 à 6/8 avec bien sûr des variations d’un bébé à un autre. De même certaines mamans devront systématiquement donner les deux seins par tétée, d’autres un seul et d’autres encore parfois un, parfois deux . A chaque couple mère-enfant son rythme !

7. Après 6 mois d’allaitement

L’introduction de la nourriture solide n’est pas synonyme d’arrêt de l’allaitement ou d’ajout nécessaire de préparation infantile.

Au début, c’est-à-dire entre 6 et 8 mois les quantités de lait consommées par votre bébé seront sensiblement les mêmes qu’avant car les aliments solides proposés ne représentent qu’une petite proportion des apports nutritionnels. Puis, en fonction de l’appétit de votre enfant une tétée pourra tout naturellement disparaître, puis deux etc. Là encore il existe de grandes variations entre les bébés. Vers un an, il n’ y aura souvent que 4 repas lactés par jour avec ou sans tétée de nuit (comptez environ 500ml par 24h).

Plus l’enfant grandit, et a de l’appétit et des activités variées, plus les tétées diminueront mais resteront tout de même des moments importants tant sur le plan nutritionnel qu’émotionnel.

 

L’allaitement est avant tout une belle relation qui grandit jour après jour entre vous et votre bébé. A chaque âge ses joies, ses exigences…c’est en tout cas une aventure inoubliable que vous vivrez avec votre enfant, quelle qu’en soit la durée.

Et si vous avez envie de raconter votre propre histoire d’allaitement, n’hésitez pas à nous en faire part sur nos réseaux sociaux !

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Merci pour votre inscription