Le retour de couche et l’allaitement maternel

Le retour de couche et l’allaitement maternel

L’expression retour de couche désigne le retour des règles après l’accouchement. Pour le corps, il s’agit d’un retour à la normale des hormones. En effet, certaines, comme la prolactine, avaient augmenté durant la grossesse. Le corps va sécréter à nouveau certaines hormones comme les œstrogènes ou encore la progestérone. Ces premières menstruations après l’arrivée de bébé sont en moyenne plus abondantes que les règles. Pas de panique lorsque ce moment arrivera. Les cycles menstruels deviendront de nouveau réguliers avec le temps.

Beaucoup de mamans se demandent à quel moment se fera leur retour de couche : pendant ou après l’allaitement, si avant ce moment elles sont véritablement protégées d’une éventuelle nouvelle grossesse, si le retour des règles est synonyme de baisse de lactation ou si le retour de couche entraîne le sevrage…

Le fonctionnement du retour de couche (ou retour des règles) pendant l'allaitement

Chaque femme est différente. Pour certaines, il suffit que leur bébé commence à dormir plus longtemps la nuit ou fasse ses débuts de diversification alimentaire, pour que leurs règles reviennent. Pour d’autres, même si leur bébé ne tète plus qu’1 ou 2 fois par jour, elles n’ont pas de règles. La succion du bébé contribue à maintenir un certain taux d’hormones de l’allaitement mais toutes les femmes n’ont pas les mêmes taux, ainsi si ceux-ci baissent trop, cela provoque le retour de cycles ovulatoires. Ces derniers ne sont pas toujours réguliers en période d’allaitement.

L’allaitement peut être envisagé comme méthode contraceptive, elle est appelée MAMA (Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée), est fiable à 98% à condition de répondre à 3 critères :

  • Allaitement exclusif (aucun biberon de préparation artificielle, aucun aliment solide) et à la demande c’est-à-dire sans espacement forcé des tétées, avec au moins 6 tétées par jour et un maximum de 6 heures entre 2 tétées.
  • Pas de retour de couche.
  • Bébé de moins de 6 mois.

C’est une méthode naturelle et économique qui permet l’espacement des naissances.

Si ces conditions ne sont pas remplies, il faut se tourner vers une autre méthode contraceptive : stérilet, préservatif, cape cervicale, pilule micro-dosée. Cette dernière ne devrait pas être prise avant 6 semaines post-partum ; de plus un grand nombre de femmes remarquent une baisse de lactation liée à la prise de pilule.

Que les mamans se rassurent, le retour de couche durant l’allaitement n’a pas d’impact sur leur lactation, même si certaines ont l’impression que leur bébé s’énerve et tire d’avantage sur le sein les 2-3 premiers jours. C’est un phénomène transitoire, qui peut entrainer pour certaines mamans une sensibilité des mamelons. Celle-ci peut aussi être ressentie durant l’ovulation.

En tout cas le retour de la fertilité ne perturbe pas la lactation, le lait est toujours très bon pour le bébé, sa composition s’adaptant toujours à ses besoins en fonction de son âge, de son environnement et de son état de santé.

 

N’hésitez pas à partager votre expérience de retour de couche pendant ou après allaitement  avec la communauté Lansinoh !

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Merci pour votre inscription