Le don de lait maternel

Le don de lait maternel

Au même titre que le don de sang, le don de lait maternel est un acte solidaire et bénévole de la plus haute importance. Le lait maternel peut sauver la vie de bébés, notamment ceux nés beaucoup trop tôt. Les bébés ne pouvant être allaités par leur maman peuvent bénéficier du lait d’autres mères recueilli par un lactarium. Malheureusement le don de lait et l’importance d’un lactarium ne sont pas assez connus du grand public. Retrouvez dans cet article toutes les informations clés pour mieux comprendre en quoi consiste le don de lait et pour vous donner envie, qui sait, à aider ces bébés.

 

A qui le don de lait maternel est-il destiné ?

Chaque année dans le monde, 15 millions de bébés naissent prématurément c’est-à-dire avant 37 semaines révolues de gestation. En France les chiffres augmentent chaque année et atteignent actuellement un total d’environ 60 000 naissances.

On distingue trois niveaux de prématurité:

  • La très grande prématurité : moins de 28 semaines de gestation
  • La grande prématurité : entre la 28e et la 32e semaine
  • La prématurité moyenne : entre la 32e et la 37e semaine.

Parmi ces 60 000 bébés nés sur le sol français:

  • 85% sont des prématurés moyens
  • 10% des grands prématurés
  • 5% des très grands prématurés.

 

Pourquoi le don de lait maternel peut sauver la vie de ces bébés ?

Un bébé prématuré est par définition plus immature qu’un bébé né à terme donc d’autant plus vulnérable aux infections. Il est plus sujet aux risques de présenter certaines pathologies graves. Le lait maternel est composé d’éléments protecteurs inégalés ainsi que d’éléments permettant la maturation de tous les organes. De ce fait, plus un prématuré recevra de lait maternel, plus il aura de chance de mieux se développer.

Considérez votre lait comme de l’or, chaque goutte est précieuse !

 

Un lactarium, en quoi cela consiste ?

Ce sont les lactariums (banques de lait) qui s’occupent de réaliser :

  • la collecte
  • la préparation (analyse bactériologique et pasteurisation)
  • la distribution du lait dans les services de néonatologie.

Ce lait sera administré sur prescription médicale pour les nourrissons nés avant 32 semaines d’aménorrhée, de poids inférieur à 1500gr ou présentant des pathologies digestives spécifiques.

Il existe 19 lactariums en France et on manque cruellement de lait pour couvrir les besoins…alors pensez à faire un don de votre lait !

Retrouvez la liste des lactariums de France sur le site de l’association : http://association-des-lactariums-de-france.fr/liste-des-lactariums/ 

Les mamans qui accouchent très prématurément sont souvent en état de choc. Cela peut prendre plus ou moins longtemps pour qu’elles lancent leur lactation. Elles auront besoin de beaucoup de soutien. En attendant leur bébé pourra être nourri avec du lait pasteurisé d’autres mamans.

 

Comment devenir donneuse de lait maternel dans un lactarium ?

Critères de recrutement pour donner du lait maternel

  • Allaiter ou tirer votre lait (par choix ou parce que votre bébé ne peut pas encore téter)
  • Vous avez un surplus de lait maternel par rapport aux besoins actuels de votre bébé
  • Disposer d’un congélateur à votre domicile
  • Avoir un tire-lait acheté ou loué sinon prêté par le lactarium
  • Donner au minimum 1 litre de lait maternel
  • Les résultats des tests sérologiques obligatoires sont négatifs (VIH 1 & 2, Hépatite B, Hépatite C, virus HTLV 1 & 2). Le dépistage se fait au moment du premier don puis est recontrôlé tous les trois mois durant toute la période de don
  • Ne pas fumer, ni boire d’alcool et ne pas consommer de drogues
  • Ne pas avoir de relations sexuelles à risques ou d’infections sexuellement transmissibles
  • Vous ne prenez pas de médicaments – sauf ceux acceptés par le lactarium ( liste en général précisée lors de l’entretien de recrutement)

 

Antécédents incompatibles avec le don de lait maternel

  • Transfusion sanguine
  • Transplantation de tissus ou d’organes
  • Dialyse rénale
  • Insémination artificielle sans contrôle préalable du donneur
  • Traitement par des hormones hypophysaires extractives avant 1986
  • Antécédent personnel ou familial d’une maladie neurovégétative
  • Séjour en Angleterre avant 1996 de plus d’un an cumulé

 

Le don de lait maternel, en pratique

Étapes du don de lait maternel

– Entretien téléphonique et validation par le médecin responsable du lactarium. Il vous explique les consignes d’hygiène, de recueil et de conservation.

– Organisation du premier passage d’un collecteur ou d’une collectrice à votre domicile. Vous lui remettrez :

  • 1 litre de votre lait préalablement congelé
  • les tubes de sang prélevé le jour même ou la veille (à votre laboratoire de quartier ou auprès de votre infirmier) et conservé au réfrigérateur.

L’hôpital où se trouve le lactarium réalisera ensuite l’analyse sérologique.

– A chaque passage du collecteur, vous recevez des flacons de recueil stériles et des pastilles de stérilisation. Vous organisez la fréquence des passages en fonction des quantités données, de la place disponible dans votre congélateur et de la proximité de votre domicile.

– Votre lait est transporté en général en voiture dans des glacières isothermes et apporté le jour même au lactarium (chaîne du froid respectée)

Respect de certaines règles d’hygiène pour donner le lait maternel

  • Se laver les mains et les seins avec un savon doux avant le recueil du lait
  • Se sécher avec du papier jetable
  • Nettoyer le kit des téterelles du tire-lait juste après utilisation
  • Plonger le kit dans un bac de solution stérilisante ou le stériliser au micro-ondes dans un bac spécial

Si vous ne tirez que très peu de lait à chaque fois:

  • Vous pouvez tout d’abord conserver votre lait au réfrigérateur à 4° durant 48h maximum
  • Puis réunir l’équivalent de plusieurs recueils dans un seul contenant que vous placerez au congélateur.
  • N’ajoutez jamais du lait fraîchement recueilli à du lait congelé.
  • Retrouvez plus d’informations sur comment conserver votre lait maternel dans notre article dédié.

 

Vous pouvez également apporter vous-même votre lait au lactarium le plus proche de chez vous, à condition de respecter la chaîne du froid pour le transport. Si vous tirez votre lait au sein du service de néonatologie où se trouve votre bébé, votre surplus de lait peut y être directement collecté.

Si vous êtes donneuse de lait et/ou si vous avez eu un bébé prématuré qui a reçu du lait de donneuses anonymes par l’intermédiaire du lactarium, n’hésitez pas à partager votre expérience sur nos réseaux sociaux ! Tous vos témoignages contribueront à valoriser l’allaitement maternel et chasser certaines idées reçues.

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Articles à lire

Conservation du lait maternel
Conservation du lait maternel

Reprise du travail, nécessité de s’absenter, laisser papa s’occuper de bébé, … pour bien des raisons la conservation du lait maternel peut se révéler très pratique. Découvrez à travers cet article les règles à suivre pour conserver et utiliser le lait maternel en toute sécurité.

Lire la suite
Le lait maternel, un remède contre les petits bobos du quotidien et autres maux plus graves
Le lait maternel, un remède contre les petits bobos du quotidien et autres maux plus graves

Votre lait maternel est doté de POUVOIRS MAGIQUES. Il a des propriétés anti-infectieuses, antivirales, antiseptiques, anti-cancéreuses, cicatrisantes mais aussi hydratantes, calmantes, réparatrices et régénérantes… Découvrez les utilisations possibles du lait maternel à travers cet article.

Lire la suite
Merci pour votre inscription