La mastite

La mastite

La mastite est généralement due à une inflammation du sein résultant d’un canal lactifère obstrué. La mastite peut parfois être accompagnée d’une infection si les symptômes ne sont pas traités rapidement.

Comment prévenir ou soulager une mastite ?

Les symptômes de la mastite :

  • Une masse douloureuse et dure dans votre sein
  • Sensation inhabituelle de chaleur dans une zone de votre sein
  • Une rougeur apparaît sur la zone douloureuse
  • Sentiment d’engorgement après l’allaitement
  • Pour certaines d’entre vous vous ressentez des symptômes similaires à la grippe

 

Pourquoi survient une mastite lors d’un allaitement ?

  • Vous avez arrêté d’allaiter au sein soudainement ou votre enfant a des tétées irrégulières ayant pour résultat l’engorgement de vos seins
  • Vous portez des vêtements trop serrés qui font pression sur vos seins
  • Vos mamelons sont douloureux ou présentent des crevasses
  • Votre bébé a une mauvaise prise au sein

 

Comment prévenir la mastite durant l’allaitement 

Le plus important est de bien vider le sein à chaque tétée, et ceci dès le début de l’allaitement. La fatigue et l’anémie suivant votre grossesse sont des facteurs favorisant le développement de la mastite. Pour éviter cela reposez-vous au maximum et mangez des produits riches en fer (légumes secs, poisson, viande) ou bien consultez votre médecin.

 

Comment soigner une mastite ?

  • Continuez l’allaitement : la mastite est compatible avec l’allaitement et n’altère pas la qualité de votre lait.
  • Nourrissez votre bébé souvent et des deux côtés ou bien tirez votre lait, toutes les 2-3 heures (y compris la nuit), en prenant soin de bien vider votre sein. Drainer le sein est essentiel.
  • Appliquez un corps chaud sur la zone affectée (par exemple les compresses Thermoperles de Lansinoh, une bouillotte, des compresses chaudes ou bien prenez un bain ou une douche chaude)
  • Avant et après la tétée, massez la zone sensible en partant de la poitrine vers le mamelon.
  • Evitez de porter des vêtements serrés.
  • Et surtout prenez soin de vous en vous reposant au maximum.
Néanmoins, si vous ne constatez aucune amélioration dans les 8 à 24 heures et que vous : 
  • Présentez une température supérieure à 38,4ºC
  • Découvrez du pus ou du sang dans votre lait
  • Remarquez des traces rouges sur votre sein
  • Vous ressentez des symptômes grippaux

Il est alors recommandé de consulter votre médecin qui pourra vous prescrire une prise d’antibiotiques compatibles avec l’allaitement afin de soigner la mastite.

 

Poursuivre son allaitement pendant une mastite

Continuer d’allaiter au sein ou de tirer son lait est essentiel lorsqu’on présente une mastite afin d’éviter la possibilité de développer un abcès (complication rare survenant d’un mauvais traitement de la mastite). De plus, soyez rassurée : l’allaitement pendant une mastite n’est pas dangereux pour votre bébé car votre lait contient des anticorps qui le protègent de l’infection.

Une mastite n’affecte généralement qu’un sein. Il est recommandé d’allaiter avec le sein touché. Votre lait sera peut-être plus salé compte tenu de sa teneur en chlorure de sodium des suites de la mastite. Ce phénomène ne dure pas plus d’une semaine. De ce fait, il se peut que votre enfant ai une préférence plus marquée pour l’autre sein. Afin de remédier à cela pour continuer de bien drainer votre sein vous pouvez essayer différentes positions d’allaitement pour encourager votre bébé à accepter le sein. Si toutefois votre bébé refusait catégoriquement ce goût, tirez votre lait afin de maintenir la production de lait lactée jusqu’à ce que le goût disparaisse.

 

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC pour Lansinoh France

Merci pour votre inscription